NRV-nique ta race violemment

Nous sommes en 2220 et le Respect est mort.
Ce récit raconte l’histoire du respect, une valeur, énergie fondamentale pourtant menacée par d’innombrables dangers, la manipulation, la mauvaise foi, la pollution, le meurtre. L’action principale se situe au 23e siècle et les personnages auront la capacité de « visiter » le passé afin de retrouver le respect qui fait défaut à leur époque.

Dans NRV, le monde se découpe en quatre catégories d’individus;

-les Pirates ne vivent que pour accumuler du privilège en pillant des ressources. Emetteurs d’idéologies et Stéréotypes pour maintenir ce statut quo. Ils représentent 1% de la population mondiale.

-les Bâtards, de puissance modérée, violents et intéressés, gardiens des idéologies des Pirates. Se nourrissent des miettes de privilèges tombées de la table de leur maître tout en surveillant l’occasion de les renverser et prendre leur place au premier signe de faiblesse. Ils représentent 4% de la population mondiale. Facilement possédés par un Stéréotype.

-les Boloss, faibles, grégaires et en proie à la terreur. Vivent selon les règles idéologiques des Pirates et dans la peur des Batards. Ils représentent 90% de la population mondiale. Facilement possédés par un Stéréotype.

-les Respectueux, altruistes bienveillants qui s’opposent à la Piraterie et les Stéréotypes grâce au sens critique. Ils représentent 5% de la population mondiale. Difficilement possédés par un Stéréotype.

Sekou Gombo, le héros en route vers l’âge adulte, veut devenir historien, mais une dyslexie prononcée ainsi qu’un contexte socio-éducatif complexe tentent de faire barrage. Il s’attaque à un mensonge institutionnel solide des Pirates; la race.